Living my best life (3)

December 10, 2018

 

 

Il y a des rencontres qui changent une vie... et bien qu'elles soient bonnes ou mauvaises nous pouvons en tirer un enseignement ... c'est ce que je m'emploie de faire constamment.

 

Lorsque je crée mon blog l'année dernière, je me trouve à un tournant de ma vie tant sur le plan professionnel, personnel et émotionnel.

 

Le bilan que je pouvais faire de certaines rencontres faites depuis lors était négatif : les épreuves de ma vie m'ont laissée un mauvais goût et une certaine amertume me collait comme une seconde peau.

 

Malgré ce bilan "négatif", ces rencontres et ces déceptions font ce que je suis aujourd'hui et me donne une certaine expérience.

 

Ce sont ces expériences que je mets en oeuvre à travers le blog, dans mes actions et engagements afroféministes, ainsi qu'à travers les Rendez-vous Sexcare que j'ai co-créé l'année dernière.

 

Je me dirige, avec une confiance toute nouvelle, vers de nouveaux horizons professionnels.

 

 

 

 

Living My Best Life :

 

C'est devenu mon crédo et la signature de la plupart des mes posts sur Instagram.

 

Pourquoi "Living my best life", tout simplement parce qu'aujourd'hui je dispose du recul nécessaire pour évaluer ce que j'ai acquis dans la vie.

 

Living my best life parce que je suis autant consciente de mes défauts que de mes qualités.

 

Living my best life parce que j'ai le privilège de vivre cette vie no matter what  (quoi qu'il arrive) !

 

Living my best life parce que je vois la vie de l'avant !

 

Alors certes, il y a encore des accomplissements que je dois encore atteindre, des projets que je souhaite voir concrétiser, des rêves que j'espère réaliser, mais j'envisage tout cela avec optimisme.

 

Ce que je sais aujourd'hui, c'est la Femme que je suis, que je deviens et que j'évolue pour le MEILLEUR !

 

***

 

Avant, je ne mesurais pas l'importance de savoir qui j'étais réellement.

 

Je jouais mon rôle social à merveille ... je performais l'image de la Femme, la bonne compagne, la bonne employée quitte, la plupart du temps, à être insatisfaite et malheureuse.

 

Il a fallu que je sois confrontée à une situation de burn-out pour qu'enfin j'abandonne ce costume qui ne me convenait plus.

 

J'ai dû me confronter à moi-même, confronter mon passé bien plus présent que je ne le pensais et qui m'empêchait d'avancer sereinement dans la vie.

 

J'ai pris à bras le corps toutes les tâches colossales qui se dressaient sur mon chemin et j'ai dû les affronter.

 

>> J'ai dû me poser sur ce que je voulais vraiment et ce qui était réalisable.

 

>> J'ai dû demander de l'aide et je suis accompagnée depuis vers ce long chemin vers moi.

 

>>Je me suis posée la question de savoir ce qui était le plus important : Paraître ou Etre !

 

J'ai choisi d'ETRE ... d'ETRE moi ... sans concession, sans entorse à mon essence ...

 

Dans toute cette quête, je n'oublie pas que je suis une Femme noire et même si je ne le faisais pas en conscience, j'ai longtemps été prise par ce conflit intérieur conditionné par des obligations culturelles et sociales  :

 

- je me devais d'être à la place où on attendait que je sois ;

 

- je devais répondre aux exigences liées à ma condition de Femme noire : soutien de famille, mère et épouse (care) et je taisais les discriminations et les violences dont je pouvais faire l'objet.

 

 

 

Comment cela est arrivé :

 

Je n'en pouvais plus de mentir à mon entourage...

 

J'en avais assez de vouloir montrer que je pouvais gérer toutes les casquettes de ma vie sans jamais me plaindre alors qu'en réalité j'étais à bout ...

 

Je ne pouvais plus supporter que l'on ne me respecte pas ... que l'on m'attaque parce que je ne montrais pas aux autres la manière dont je voulais que l'on me traite ...

 

J'allais travailler par obligation alors que j'étais harcelée moralement ... 

 

Puis j'ai eu un électrochoc ... j'ai réalisé que toute cette "mascarade" ne me convenait plus et que je ne disposais plus de l'énergie nécessaire pour m'y maintenir ...

 

>> C'est ainsi que je ne me suis plus rendue à mon travail du jour au lendemain.

 

>> J'ai fait mon coming-out à mes proches.

 

>> J'ai rompu avec les personnes qui me faisaient souffrir.

 

>> J'ai entamé une thérapie qui me permet aujourd'hui d'utiliser ma voix pleinement et entièrement !

 

Depuis, je vis ma BEST LIFE ... 

 

Je n'ai plus à me cacher derrière des filtres !

 

Je ne me sens plus mal d'être en "marge", de ne pas posséder ce que d'autres ont, d'avoir fait des choix qui pour certain.e.s paraissent discutables.

 

Je m'autorise à être MOI ... et cela n'a pas de prix ... ou si peut-être le prix de la satisfaction personnelle.

 

Maintenant je SAIS ... Je sais qui je suis, ce que j'ai acquis, ce que j'ai vécu, ce que je ne veux plus et ce que je désire pour moi désormais.

 

Vivre ma Best Life ne se mesure pas de façon matérielle ... Vivre ma Best Life cela se traduit par une tranquillité d'esprit, une confiance ainsi qu'une remise de moi-même aux personnes que j'aime.

 

 

 

RENCONTRE.S :

 

Au début de ce billet, je parle de rencontres.

 

Et c'est tout d'abord la rencontre avec moi-même que j'ai amorcé depuis presque deux ans maintenant.

 

Cette rencontre avec moi m'a permis de partir à la rencontre de la Femme qui était restée enfouie depuis si longtemps.

 

Des pièges se sont tout de même glissés sur le parcours que j'ai affrontés avec succès ...

 

Et puis, au bout de cette rencontre avec moi... j'ai rencontré cette autre ... que secrètement j'ai toujours attendu ...

 

Cette autre qui, même en y croyant fort, je m'étais résolue de ne pas la rencontrer tellement chacun.e vit derrière un masque, répondant à des impératifs et injonctions sociaux et familiaux qui sont rarement remis en question.

 

Que finalement c'est lorsque que j'ai avancé dans la vie sans masque que je l'ai rencontrée ...

 

Si c'était à refaire, je ferai presque tout pareil excepté que j'aurais tellement souhaité rencontrer cette autre un peu plus tôt dans ma vie ... j'aurais aimé la rencontrer avec moins de colère dans le cœur, moins de déception dans l'âme, moins de blessures sur le corps ...

 

J'avance de façon attendrie car malgré cela, je suis dispose à AIMER - PARTAGER - BÂTIR et que je suis prête pour cette vie !

 

Je fête l'entrée dans ma 37ème année dans un mois et j'ai hâte... tellement hâte de ces nouveaux challenges, de ces nouveaux voyages, de ces nouveaux rendez-vous avec moi, avec nous !

 

J'ai hâte parce que pour la première fois de ma vie I AM LOVED !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

ME CONTACTER:

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com