Allons enfants !

July 23, 2018

 

Cela fait une semaine que l'Equipe de France de Football a remporté la coupe du monde de 2018 en Russie !

 

Au-delà du fait que cette compétition est génératrice de capital pour les pays qui l'accueille et les différents sponsors, elle véhicule pour ma part un esprit auquel je n'adhère pas ... mais je ne m'étalerai pas ici sur ce sujet !

 

Durant ce mois de compétition, j'ai observé les internets et les différentes réactions ...ici en France ...

 

Je sais ... on ne devrait que voir la beauté du jeu , l'esprit sportif ... seulement ma grille de lecture est bien plus élargie ...

 

J'ai beaucoup lu sur le fait que l'on devrait se réjouir d'avoir une équipe de France si diversifiée et finalement plus fidèle à l'image de la société française.

 

Ou bien des articles ou textes qui ne voyaient pas la diversité de cette équipe mais la nation, car après tout pourquoi parler de politique à travers une compétition sportive.

 

Et les autres qui regardaient tout cela avec scepticisme sous le spectre de l'analyse sociologique ...

 

Moi, comme je pratique l'intersectionnalité... je suis à la croisée des chemins de toutes ces interprétations ... je me sens concernée en qualité de Femme noire et ainsi de la place des personnes noires dans le sport car c'est un vrai questionnement, mais plus largement au sein de la société française ...

 

La réflexion sociologique, même si le football reste un sport, est l'expression de la société actuelle et en occulter cette interprétation serait nier la réalité... et surtout quelle sera la véritable portée de cette victoire dans un avenir proche ou lointain  ...

 

Par exemple, Zinedine Zidane pourra-t-il être le prochain entraineur de l'Equipe de France ?

 

Thierry Henri pourra-t-il faire partie du staff français ...

 

Les quotats en équipe de France ...

 

Autant de questions qui restent malgré la victoire de cette équipe sans réponse !

 

 

 

 

DE LA PATRIE !

 

Ma couleur de peau et mon origine supposée ne définissent ni mes qualités et encore moins mes défauts.

 

Si je bénéficie ou si je suis pénalisée voire même si je reçois un traitement différent c'est parce que je vis dans un pays qui s'appuie sur la théorie raciste qui favorise ou discrimine ses sujets selon ce qu'iels sont.

 

Je suis française ... mais pourquoi suis-je française ...

 

Je suis française parce que c'est le pays où je suis née, parce que la France a été propriétaire de l'île qu'elle avait jadis colonisée et qui a fait de mes ancêtres des français ... comme un père donne son nom à sa descendance !

 

A ce moment-là, on ne demande pas aux habitant.e.s des îles anciennement colonisées devenues départements s'iels souhaitent être français.e.s ... iels le sont !

 

La colonisation c'est comme le patriarcat...

Dans les faits cela fait semblant de donner "des droits et des acquis" qui n'en sont finalement pas puisque c'est celui qui domine qui octroie les acquis et droits; cette figure dominante souvent incarnée par un homme de préférence blanc et valide !

 

Je suis française et pour autant tout en connaissant mon identité, je connais encore un questionnement identitaire.

 

Je suis une Femme noire, caribéenne, française... toutes ces identités qui viennent en contradiction les unes avec les autres selon où je me trouve et à qui je m'adresse.

 

Je sais aujourd'hui ce que je représente pour la société française : une femme noire et mon origine n'est pas bien importante parce que je ne suis pas blanche et que de ce fait, je ne réponds pas aux impératifs nationalistes !!!

 

J'en reviens alors à la victoire des bleus et dans ce si beau roman national, moi et bien d'autres devons trouver notre place ...

 

Parce que quand bien même la France m'a reconnue, je dois encore et toujours montrer "patte blanche" pour prouver que je suis légitime à être française ... que je dois performer à être française ... que je dois être reconnaissante d'être française ...

 

D'où le fait qu'être français.e se révèle être un privilège ...

 

 

LE JOUR DE GLOIRE :

 

C'est à 14 ans hyper sportive que je découvre le "racisme", je mets entre guillemets parce qu'à cette époque je ne savais pas ce que c'était ...

 

Je pensais bénéficier du même traitement que mes camarades mais je me trompais ...

 

Je pratiquais plusieurs sports : athlétisme, handball et gymnastique.

 

Dans les deux premières disciplines mes aptitudes étaient très appréciées ... j'étais la "black" qui courait vite, sautait loin et qui marquait des buts.

 

Par contre en gymnastique ... très tôt ... j'ai constaté qu'il y était compliqué d'y faire une place ...

 

Déjà, je constatais que dans ce sport qu'il y avait très peu d'athlètes noires et nous étions encore loin de l'époque actuelle où désormais l'équipe américaine aligne des athlètes féminines noires ...

 

En revenant à mon cas, je ne participais à aucune compétition alors que mon niveau était similaire voire supérieur à mes co-équipières.

 

Vient alors le jour où à l'approche d'une compétition l'une de mes co-équipières est blessée ... je reçois alors un coup de fil de l'entraineur de l'équipe afin que je prenne part à la compétition alors que l'on ne faisait JAMAIS appel à moi et du haut de mes 16 ans de l'époque je dis NON ...

 

A partir de ce NON, je prends conscience de ce que je suis, de ce que je représente, de ce que l'on veut que je sois, de ce que mon corps (cet instrument) et mes aptitudes peuvent apporter et depuis cette prise de conscience j’observe les traitements qui me sont infligés avec plus d'attention ...

 

La discrimination au sein de la société française commence très tôt et elle est insidieuse et discrète...on a même voulu lui donner un nom sexy "la discrimination positive" !

 

Pourtant discriminer une personne en raison de son origine, sa religion, son sexe, son patronyme, son lieu de résidence, son état de santé, son état de grossesse, son handicap, son orientation sexuelle et je ne peux plus dire "race" car ce mot a été retiré de la constitution, est un délit punit pénalement.

 

Les personnes qui s'expose à discriminer sont hors la loi ! Pourtant, je peux dire sans trop mentir que nous sommes nombreux.ses à l'avoir expérimenté au cours de notre vie.

 

Le racisme et la discrimination sont des situations que je vis à des degrés différents de mon quotidien ...(domaine professionnel, interaction sociales, traitement institutionnel) ...

 

Jamais pareil, exprimés de manière différentes selon les personnes qui se trouvent en face de moi ... ce que je peux dire objectivement c'est que cela fait partie de mon expérience aussi certainement que je porte le nom de mon père ... je ne peux m'en défaire !

 

Vous allez me dire pourquoi je rapproche le patriarcat et le racisme comme si c'était deux entités uniformes ... tout simplement parce que ce soit le patriarcat ou le racisme, ils ont pour but d'empêcher l'émancipation et l'expression d'un groupe social (opprimé) au profit d'un autre qui est et reste dominant !

 

Je combats tout autant le patriarcat que le racisme et je dénonce plus particulièrement le racisme institutionnel (plus insidieux et discret) qui ôte des droits à certain.e.s citoyen.n.e.s !

 

 

 

 

EST ARRIVE :

 

Pardonnez ...

 

Non ne me pardonnez pas ma réserve concernant toute l'agitation autour de la victoire des bleus ...

 

Je suis autant réservée car cela fait des mois qu'au lieu de parler des performances sportives des joueurs d'origines étrangères, on s'échine à savoir s'ils sont français ou s'ils se sentent appartenir à la nation française ...

 

Ne sont-ils pas français ??? pourquoi cette question est automatiquement posée à l'égard des joueurs noirs ou d'autres origines ???

 

De quoi et pourquoi discutons-nous ... ILS SONT FRANÇAIS !!!

 

J'aurais pu faire éclater ma joie et mon patriotisme si je ne savais pas ce qui se cachait derrière l'importance de rappeler que les joueurs d'origine africaine ou autre de l'équipe de France sont bien français ...

 

Je n'ai pas compris les longs débats autour de leur nationalité dès lors que leur mère la France les a reconnus comme tels ... c'est-à-dire ses enfants !

 

La France rayonne tout autant par son hypocrisie mal dissimulée et sa difficulté à faire face aux problèmes sociologiques profonds qu'elle rencontre.

 

La France est la source de ce double discours autour de ses enfants issu.e.s de la colonisation et de l'immigration car de nombreuses questions autour du passé colonial et les raisons pour lesquelles la France a eu recours à l'immigration de certaines populations ne sont pas traitées ...

 

Je suis pourtant française et de ce fait j'aurais certainement dû me réjouir de la victoire de l'Equipe de France.

 

Je suis cependant consciente des acquis (relatifs) que cette société me confère en terme de santé, acquis et droits sociaux, éducatifs pour autant tant que je travaille et que je participe à l'économie française ...

 

Je garde cependant à l'esprit que cette identité française peut m'être retirée par cette société qui domine et discrimine les personnes qui me ressemblent ou bien tout.e.s les autres qui ne répondraient pas à la norme...

 

J'ai observé la joie du peuple français ... j'ai observé cette liesse ... j'ai aussi été très attentive à la condition des Femmes qui ont participé à cette "fête" et bien qu'en gardant à l'esprit que la société parfaite n'existe pas, j'ai préféré me détacher de cette "joie"...

 

Je suis par ailleurs contente que cette victoire ait permis de mettre sous les feux des projecteurs des sportifs jeunes et talentueux qui pour certains se sont distingués aussi bien sur le terrain, que dans les vestiaires, ainsi que pour leur action civile en marge de cette compétition.

 

Malgré cela ... je ne peux célébrer cette victoire de cette patrie qui le reste du temps soit : tue, discrimine, discrédite, nie, ostracise une partie de ses citoyen.n.e.s et ramène certain.e.s d'entre elleux à leur origine parce qu'iels ne seraient pas légitimes à faire partie de la nation française !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

ME CONTACTER:

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com