HERO-INE-S

March 22, 2018

 

 

Cette année, c'est l'année où je concrétise mes engagements féministes.

 

C'est une année qui, je l'espère, me donnera l'occasion et les opportunités de rencontrer et d'échanger avec un public qui a besoin d’éclaircissements sur la condition des Femmes et le féminisme et pourquoi, il est toujours nécessaire de lutter.

 

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes du 8 mars 2018, je suis intervenue à la demande de la municipalité de Villiers-le-Bel à la Maison Jacques Brel, centre culturel et artistique, auprès d'élèves de 4ème et de lycée professionnel autour de l'exposition HERO-INE-S.

 

 

***

 

Qu'est-ce-qu'est le projet HERO-INE-S :

 

C'est une exposition, à l'initiative d'artistes de BD.

 

Son objectif est de mettre en évidence la sous-représentation de personnages féminins dans l'univers de la BD.

 

Univers encore réservé à la gente masculine tant du côté des auteurs, des personnages et des récits.

 

Pour mettre en lumière cette sous-représentation des personnages féminins, les prénoms et les noms des héros masculins ont été féminisés et les Femmes ont remplacé les personnages masculins sur les ébauches de couverture.

 

 

 

 

 

 

 

En effectuant des recherches, je me suis aperçue qu'il y a toujours eu des Femmes dans les BD, mais toujours dans des rôles stéréotypés.

 

Les fonctions les plus valorisantes et à responsabilités sont volontiers confiées aux personnages hommes (pilote, agent secret…), tandis que les Femmes occupent irrémédiablement les fonctions de support : mère de famille, femme ou petite amie du héros, assistante.

 

Les Mangas et les Comics (BD américaine de super-héros type Marvel, DC Comics) laissent les femmes occuper une place plus valorisante, tout en restant objective, en second plan.

 

Le monde reste conservateur et attaché à la représentation du Héros Libérateur !

 

Cet univers de supers héros a favorisé la création de super héroïnes qui occupent une place dans les récits : Catwoman, Superwoman, Wonder Woman...

 

 

 

 

En France, l'une des premières héroïnes notoires de la BD est BARBARELLA de Jean-Claude Forest.

 

C'est une Femme libre, autonome, indépendante, ultra sexy et libérée.

 

Barbarella est en totale rupture avec l'époque dont la première parution date de 1964.

 

Etant classée dans le genre de la BD adulte, elle a été rapidement censurée.

 

Une adaptation au cinéma est sortie en 1968, au début de la révolution sexuelle, Jane Fonda incarnant le personnage titre.

 

Des personnages féminins ont pris place dans la BD, mais toujours dans des rôles assez conventionnels : Adèle Blanc Sec, Sécotine ou Laureline petite-amie de Valérian.

 

Avec les années, le lectorat de la BD s’est élargi et s'est féminisé.

 

Constatant le manque de diversité dans la représentation de tous types de personnages, des Femmes se sont mises à écrire et à investir le 9ème art.

 

En créant des BD plus intimistes, plus personnelles et plus à leur image.

 

Les Femmes deviennent ainsi à leur tour des héro-ïne-s.

 

J'en cite quelques unes dont :

 

- Persepolis de Marjane Satrapi;

- les BD et illustrations féministes de Diglee;

- Les Culottées sur le monde.fr de Pénélope Bagieu;

- Un Autre Regard d'Emma ;

Aya de Youpougon de Marguerite Abouet;

- Assignée Garçon de Sophie Labelle, webcomic sur la vie d'une Femme transsexuelle.

 

 

 

***

 

 

Lors de mon intervention, je me suis retrouvée face à un public peu informé sur la problématique féministe.

 

En amont de la Journée Internationale des Droits des Femmes, les élèves avaient eu des cours durant cette semaine sur quelques figures emblématiques des différentes luttes féministes telles qu'Olympe de Gouges ou Jeanne d'Arc.

 

Lors de mon exposé, j'ai posé quelques questions aux jeunes filles des deux classes de 4ème en leur demandant si elles avaient des figures emblématiques actuelles féminines.

 

Je m'attendais à ce qu'elles me citent le nom de leur actrice, sportive ou chanteuse préférée.

 

Quant aux jeunes garçons, ils ont été beaucoup plus participatif et le nom de Serena Williams a été évoqué.

 

De cette intervention, je suis sortie encore plus motivée à sensibiliser, à informer et à diffuser un discours féministe, et de la nécessité de mettre l'accent sur les droits fondamentaux dont dispose chaque personne qu'elle soit une Femme ou un homme.

 

Semer, dans les jeunes esprits, les graines du consentement afin qu'il devienne systématique et non négociable.

 

Favoriser la sécurité des filles, des jeunes filles et des jeunes Femmes dans l'espace public en éduquant en amont les jeunes garçons et jeunes hommes sur les comportements.

 

Prévenir la stigmatisation des minorités sexuelles et de genres.

 

***

 

C'est une tâche colossale que j'accepte bien volontiers !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

ME CONTACTER:

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com