Culture du viol [TW viol] !

September 28, 2017

 

Vous avez été nombreuses, comme moi, à être indignées par cette décision du Parquet de Pontoise cette semaine ...

 

Cette nouvelle, cette terrible nouvelle relatant que le Parquet de Pontoise n'a retenu que les faits "d'atteinte sexuelle sur mineur de - 15 ans" dans une affaire criminelle où une jeune fille mineure de 11 ans a été agressée et violée par un homme de 28 ans, car selon le Parquet les actes se seraient déroulés sans violence, ni contraintes, ni menace, ni surprise.

 

Comment qualifie-t-on un homme adulte qui suit une enfant de 11 ans et qui l'amène à son domicile et qui l'agresse : un prédateur, un pédocriminel ! Il n'y a pas d'autres mots !

 

De ce qu'il ressort de cette affaire c'est qu'aucun juge d'instruction n'a été saisi et donc aucune information judiciaire n'a été instruite alors que dans les affaires criminelles (ici un viol) c'est l'usage obligatoire !

 

De plus, selon le Point.fr et une source : "Selon une source judiciaire, contactée par Le Point.fr, « le suspect, qui a 28 ans, en paraît aisément 10 de moins tandis que la victime fait quelques années de plus. »"

 

Qu'est ce que cette phrase signifie ??? Depuis quand la justice s'attache à des aspects physiques ??? la victime est une personne mineure de - de 15 ans et le suspect lui est un adulte... ce sont des faits qui ne sont pas discutables !

 

L'affaire a été reportée au mois de février 2018, en espérant que la gravité des faits soient requalifiés et qu'un juge d'instruction soit nommé ne serait-ce que pour établir le profil psychologique de l'auteur des faits !

 

Une pétition a été créée et voici son lien pour que les faits et les poursuites soient requalifiés à l'encontre de l'auteur.

 

***

 

Ce sujet me concerne et me touche !

 

La culture du viol est un fléau et elle est perpétrée quotidiennement dans notre pays à la télévision, dans notre quotidien, et coïncide avec la sortie courant septembre d’un film biographique sur le peintre Paul Gauguin qui était lui aussi un pédocriminel ...

 

Nous n’avons rien à envier à certains pays que nous qualifions ici en France d'arriérés concernant la question par exemple des mariages forcés d'enfants mineures avec des hommes adultes tant nos coutumes nos mœurs et la culture du viol de notre société sont toutes aussi discutables ...

 

A ma humble place de femme mère et féministe, je ferai mon possible pour que les droits des enfants, des femmes, des victimes et des personnes les plus démunies soient reconnus et entendus ici et ailleurs !

 

Le coupable c’est celui qui commet le crime jamais la victime !!!

 

Le complice c'est la société sexiste et patriarcale qui n'agit pas en faveur des opprimé.e.s !!!

 

A tout.e.s les survivant.e.s... je vous soutiens ! je connais votre souffrance ...

 

 

Je suis une survivante ...

 

J'ai été violée pendant près de 10 ans et cela a débuté à l'âge de la victime précitée ...à mon entrée dans l'adolescence ... entre l'enfance et l'âge adulte...

 

Ces faits... comme la petite victime se sont déroulés sans violence, sans contrainte mais mon agresseur avait un ascendant sur moi, c'était un adulte, j'étais une enfant !

 

Ces faits pour autant n'en restent pas moins un viol, quel consentement peut-on résolument donné quand on est une enfant face à un adulte ???

 

Je brise aujourd'hui le silence car si le consentement pour une personne adulte est capital et il ne devrait jamais être remis en cause quand il s'agit d'enfant !

 

Comment grandit-on dans une société qui ne nous protège pas ?

 

Qu'est-ce qui ensuite nous soumet au silence ???

 

Qu'est-ce qui fait que les victimes peinent à s'exprimer sur des crimes aussi grave et sur lesquels la société doit agir ???

 

La culture du viol !!!

 

La sympathie pour l'auteur des violences à qui on va successivement trouver des excuses ou des circonstances atténuantes tandis qu'on accable la victime qui, elle, sera brisée sa vie entière !!!

 

Ce tabou, je veux le briser ... ce tabou j'en ai assez !

 

La culture du viol :

 

- c'est le fait pour la victime de s'inquiéter de savoir si l'on va la croire !

 

- c'est le fait pour la victime de s'inquiéter si elle va être protégée !

 

- c'est le fait pour les victimes d'agressions sexuelles et de viols de ne pas être prises en considération par les services de Police ;

 

- c'est le fait de faire des enquêtes de moralité sur la victime (comment elle était habillée, combien de verre elle a bu, quel était son comportement ...) ;

 

Je le rappelle le coupable ce sera toujours celui qui commet le crime !

 

- c'est minimiser les faits commis par l'auteur parce qu'il aurait trop bu, aurait agi de façon pulsionnelle, qu'il aurait vécu un traumatisme !

 

- c'est assister durant des émissions télévisées à des agressions sexuelles à l'égard des femmes et que personne n'intervienne ;

 

- c'est être victime étant femme de remarques ou d'attaques sexistes dans l'espace public (t'es bonne; souris; hey mademoiselle);

 

- c'est le fait de considérer que les femmes sont corvéables à loisir même au sein du couple et qu'il a fallu un combat féministe pour que soit reconnu le viol conjugal !

 

- c'est le fait qu'un texte de loi discute et dispute le consentement des personnes mineures ...

 

- c'est le fait que peu d'hommes ne s'expriment sur ce sujet sociétal ...

 

- c'est le fait que les médias ne soient pas suffisamment formés pour relayer ces faits par un choix de vocabulaire douteux, vocabulaire qui n'est que le reflet de cette société où les enfants et les femmes quand iels sont des victimes ne sont pas reconnu.e.s comme tel !

 

- c'est la loi du silence et l'impunité généralisée concernant des personnages publics (Hamilton, Polanski, Allen ...) !

 

 

Je le rappelle le coupable ce sera toujours celui qui commet le crime !

 

Cette sympathie que la société développe pour les auteurs de violence découle directement de la culture du  viol !

 

La société n'aime pas les faibles !

 

La société accable les victimes en leur démontrant qu'elles sont responsables des actes qui ont été commis sur leur personne !

 

La culture du  viol c'est véhiculer l'idée que ce sont aux personnes vulnérables et les plus fragiles d'apprendre à se protéger des comportements criminels (on apprend aux petites filles à bien se tenir, quand on est une femme on ne se promène pas seule tard le soir...)

 

La culture du viol c'est  penser qu'une peine d'emprisonnement et une indemnisation suffisent pour la réparation du préjudice !

 

A mon sens, il faut responsabiliser les auteurs de crimes afin qu'ils prennent réellement la mesure et la gravité de leurs actes et éviter qu'à leur sortie ... ils puissent récidiver !

 

La victime au prononcé du verdict est souvent livrée à elle même ... elle doit se reconstruire ... et ce seulement quand la victime a eu l'opportunité d'avoir recours à la Justice.

 

Dans les autres cas, tout ce qui s'offre à elle c'est le silence ! La victime devra vivre avec ce traumatisme et cette blessure et ne trouvera que peu de soutien.

 

Mais comment se protège-t-on quand l'auteur des faits est un parent, un voisin, un ami ???

Bien souvent le prédateur se trouve dans l'entourage proche de.s victime.s ...

Bien souvent la victime ne portait pas "de tenue provocante" ou ne se comportait pas de manière à subir ces agressions.

 

 

Je ne cesse de penser à cette victime ...

 

J'ai été cette victime de 11 ans ...

 

Je n'ai porté plainte qu'à 19 ans ... terrorisée, menacée et vampirisée par mon agresseur !

 

Je n'ose imaginer si le Parquet n'avait pas reconnu le crime dont j'ai été victime et n'avait pas qualifié les faits dont j'avais fait l'objet de viol sur mineure de - 15 ans par une personne ayant l'autorité ???

 

Que serais-je devenue ?

 

Comment vit-on quand les crimes que l'on a subi ne sont pas reconnus ?

 

Comment vit-on quand la Justice nous abandonne ?

 

Comment se reconstruit-on ? la reconstruction reste tout de même difficile ...

 

Mais surtout, que faire quand la société dans laquelle nous vivons ne nous protège pas ? Ne protège pas efficacement nos enfants !

 

Cette mère ne peut se contenter de ces conclusions quand son enfant a été agressée et violée par un adulte !

 

 

Pour endiguer cette culture du viol si bien ancrée dans notre société, il faut que chacune et chacun de nous prenions nos responsabilités dans l'éducation de nos enfants qui seront des futur.e.s adultes et qui ne cesseront de reproduire ce que la société leur sert !

 

Il est grand temps pour endiguer la culture du viol que les notions de consentement soient enseignées par les parents et également par les établissements scolaires !

 

Il est grand temps que nous apprenions à nos enfants où se trouvent les limites et le respect du corps de chacune et chacun !

 

Il est grand temps que la protection des enfants soient une urgence sociale afin que les mineur.e.s soient mieux protégé.e.s contre les prédateurs aussi bien à l'école, au collège, au lycée et dans l'espace public et privé.

 

Ces mesures pourraient se traduire par des sanctions pénales plus lourdes, un suivi plus strict des personnes ayant commis des crimes sexuels et un meilleur accompagnement des victimes, car elles aussi ont besoin de soutien d'encadrement !

 

La pédocriminalité est un fléau tout comme la culture du viol qui met en danger des enfants, des personnes vulnérables et des femmes quotidiennement !

 

Nous ne pouvons continuer de vivre dans une société dans laquelle nos enfants sont en danger et ne sont pas protégé.e.s et quand malheureusement iels sont agressé.e.s le statut de victime leur est refusé !

 

Nous devons évoluer dans une société qui doit prendre réellement conscience qu'elle est défaillante en matière de protection de l'enfant et des victimes de crimes sexuels et qu'elle doit changer sa position sur cette culture du viol !

 

 

Notre société se doit d'avoir :

 

- des personnes professionnelles et compétentes qui travaillent à réduire les agressions et les crimes sexuels ;

 

- des structures qui œuvreraient à combattre la culture du viol : associations, campagnes de sensibilisation; études du comportement ...

 

- une formation plus spécifique des services de Police et de la Justice pour la protection des victimes et le suivi des criminels ;

 

- des médias qui utiliseraient et traiteraient ces problématiques de façon adéquate !

 

Notre Justice et notre société se doivent de repenser sa manière d'appréhender les victimes et la pénalisation et le suivi des criminels et autres prédateurs !

 

C'est urgent !

 

***

 

A tout.e.s les survivant.e.s, je vous entends, je vous vois et je vous soutiens dans ces épreuves ...

A tout.e.s les survivant.e.s, parlez si vous le jugez nécessaire ...

A tout.e.s les survivant.e.s, gardez le silence si vous le jugez nécessaire ...

A tout.e.s les survivant.e.s, vous comptez ... vous êtes valables ... prenez en compte votre ressenti ...

A tout.e.s les survivant.e.s, prenez soin de vous ... de vous ... de vous ... de vous ...

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

ME CONTACTER:

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com